- Rouler en groupe

 10 membres
Connectés : ( personne )

Comment bien rouler en groupe  -  par alain

     La balade en groupe est une belle façon de partager sa passion de la moto. Mais pour que ce moment de plaisir se passe bien, un minimum de préparation s’impose. Suivez les conseils de nos experts pour profiter pleinement de ces virées printanières.

Comment bien préparer l' itinéraire de la balade à moto ?

  • N’improvisez pas un itinéraire au dernier moment juste avant le départ, c’est la garantie de partir dans une galère sans fin. Assurez-vous que tous les participant(e)s disposent d’une copie de cet itinéraire (road-book papier ou numérique), avec mise en exergue des différents points de regroupement. C’est la meilleure façon pour que personne ne s’égare en route et pour que chacun puisse rouler paisiblement à son rythme.
     
  • N’envisagez pas plus de 150 à 200 kilomètres sur la journée, car le groupe se déplace toujours plus lentement qu’un motard seul. L’objectif est de passer un bon moment, pas d’établir un record qui aurait surtout pour conséquence de dégoûter la majorité des participant(e)s !
     
  • Vous pouvez préalablement repérer des boucles de raccourci dans le parcours, utiles au cas où l’un(e) des participant(e)s se fatigue plus vite que les autres, ou simplement si l’objectif initial s’avérait trop ambitieux en cours de route.
     
  • Avant toute balade n'oubliez pas de préparer votre moto en fonction de la durée du trajet. Par précaution vérifiez bien la pression de vos pneus, l' huile moteur ou encore le liquide de freins pour éviter toute panne imprévue qui vous gâcherait la balade en 2-roues. En cas de charge importante pensez également à régler vos amortisseurs. Et bien entendu, n'oubliez pas faire le plein !
     
  • Sur le parcours, prévoyez des points de ravitaillement en carburant et, le cas échéant, réservez le restaurant avant de partir. Cela évite de perdre du temps à rechercher une table disponible, requête souvent laborieuse au dernier moment.
groupe de motards

Conseillez les motards et motardes :
 

  • Fixez l’heure de rendez-vous 15 à 20 minutes avant de démarrer, ce qui laisse à chacun le temps de faire connaissance, de préparer sa moto si besoin et d’organiser le groupe.
     
  • Trouvez un lieu de rendez-vous pour le départ qui soit situé à proximité d’une station-service, pour faire les appoints de carburant éventuels. Choisissez-en une équipée d’un dispositif de gonflage, ce qui permettra d’ajuster les pressions des pneus si besoin.
     
  • Lors du briefing préalable, après avoir rappelé ces règles de base, présentez succinctement le parcours et les différentes étapes qui le constituent. Donnez également vos coordonnées téléphoniques à l’ensemble du groupe. Ainsi, les participant(e)s pourront s’engager dans la balade avec quelques repères, ce qui permet de rouler plus sereinement.

Comment organiser un groupe pour la balade ?

  • Au-delà de 5 motards ou motardes, il est préférable de scinder le groupe en plusieurs sous-groupes. Cela permet d’éviter l’effet « cortège », où les derniers se contentent d’essayer de suivre sans pouvoir profiter de quoi que ce soit, et qui devient vite ingérable lors des traversées d’agglomération.
     
  • Vous pouvez constituer les sous-groupes en fonction des différents types de moto (roadsters, GT, trails, customs, etc.), de leurs cylindrées, et surtout des niveaux d’expérience des motards et motardes.
     
  • En tant qu’organisateur, vous prenez la tête de la balade et placez derrière vous celles et ceux qui ont le moins d’expérience et/ou les motos les moins puissantes. Vous pouvez ainsi moduler l’allure en conséquence et éviter à quiconque de forcer la cadence pour rattraper les autres, situation hautement accidentogène ! 
  • Pour ne perdre personne, il suffit que chaque participant(e) contrôle régulièrement ses rétroviseurs, adapte son allure à celui ou celle qui le suit et respecte le code de la route. En agissant de la sorte, sans calquer son allure sur la moto qui précède mais seulement sur celle qui suit, vous éviterez l’effet « accordéon » et les risques qu’il génère. En particulier en cas de ralentissement brutal.
     
    Groupe de motards

    Comment bien se placer sur la chaussée à moto ?

    Sur la route, l’organisateur se place sur la partie gauche de sa voie de circulation et les autres suivent en se décalant l’un par rapport à l’autre, c’est-à-dire en quinconce. Chacun dispose ainsi d’une visibilité optimale et de la faculté de respecter une distance de sécurité suffisante vis-à-vis des autres participant(e)s.

  • En roulant à 90 km/h, il faut ménager un espace d’environ 60 mètres minimum entre chaque moto pour garantir la sécurité de chacun. Cela correspond à un intervalle de deux secondes, nécessaire pour effectuer sans danger un freinage d’urgence.
     
  • Dans les virages, il n’est pas question de rouler en quinconce. En amont, chacun se replace donc de façon à prendre une trajectoire adaptée à la courbe abordée.
     
  • En cas de dépassement, c’est à chaque participant(e) de gérer seul sa manœuvre, en s’assurant de pouvoir l’exécuter en toute sécurité, avec suffisamment de place pour se replacer sur la droite. Pas de queue de poisson ! Personne ne doit entamer un dépassement uniquement pour suivre le groupe.
     
  • Sur voie rapide ou autoroute, n’essayez pas de rouler en groupe mais au contraire, augmentez largement cette distance de sécurité (150 à 200 mètres). Cela permet de laisser la place pour qu'un autre usager puisse se rabattre entre chaque moto après un dépassement.
     
  • En agglomération, vous pouvez resserrer le groupe afin d’essayer de franchir les intersections ensemble. Toutefois, si l’un des participant(e)s se trouve arrêté au feu rouge, les autres membres du groupe l’attendront sur l’accotement, sans gêner la circulation et en signalant distinctement la manœuvre par les clignotants. Cela évite toute prise de risque inutile pour rattraper le groupe.
     
  • Pour effectuer les pauses, choisissez des emplacements assez vastes pour pouvoir stationner avec l’ensemble des motos du groupe, dans des espaces sécurisés situés à distance des voies de circulation. Assurez-vous également que ces aires de stationnement vous permettront de reprendre la route avec un maximum de visibilité, tant pour vous que pour les autres usagers.
     
  • Pour finir, n’oubliez pas de prendre de quoi vous hydrater (de l’eau donc) et des en-cas pour anticiper les arrêts plus longs que prévus !
     
  • La règle élémentaire est de toujours pouvoir s’arrêter dans l’espace libre qui se trouve devant vous, et de s’assurer de ne pas gêner celle ou celui qui vous suit.

    Maintenant, il ne vous reste plus qu’à profiter ! Bonne route !
Publié le 31/03/2022 : 20:36   | |    |


Commentaires

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !